Sélectionner une page

Très intéressante démarche que celle du Conseil Départemental du Val d’Oise qui propose une démarche intégrée associant à la fois démarche Design, laboratoire de transformation publique et école de management interne autour de la notion d’innovation publique. La démarche est décrite dans ce billet et résumée dans ce schéma qui montre que l’innovation (ou la transformation publique) est bien l’association d’un essaimage interne et externe. On ne saurait innover qu’entre fonctionnaires en dehors du territoire, et l’innovation va au delà du design des politiques publiques pour s’intéresser aux processus.

Regardez ce schéma :

 

Afin de diffuser cette culture de l’innovation au sein des services de la collectivité et d’outiller les équipes, une « École du management par l’innovation » (EMI) a notamment été mise en place en mars 2015 pour former les cadres du conseil départemental au design de service, à la logistique au sens de l’amélioration des délais, au contrôle de gestion, à la qualité de vie au travail et, depuis la 3ème session, à la mesure d’impact des politiques publiques

En 2015, une plateforme collaborative, La Butinerie, a été lancée pour permettre à chaque agent de partager ses idées et proposer des projets qui, en 3 mois, permettent d’obtenir des gains rapides : 300 « butineurs », 10 idées retenues sur 38 propositions.

En parallèle, le conseil départemental du Val d’Oise organise depuis 4 ans un colloque annuel, « Futurs composés », avec des innovateurs venus de toute l’Europe pour échanger et partager les expériences d’innovation publique. Un laboratoire d’innovation publique, ZIP95, a également été créé en 2013 pour accompagner les initiatives d’intérêt général et développer les réseaux d’innovation au sein du Val-d’Oise avec l’ESSEC, l’université de Cergy-Pontoise, d’autres communes et collectivités locales du Val d’Oise et le SGMAP. Enfin, un livre sur le projet pilote réalisé pour la reconstruction de la MDPH a été publié fin 2013.

Le partenariat du Conseil Départemental du Val d’Oise avec l’ESSEC a permis également au département de proposer depuis octobre 2016 un Massive Open Online Course (MOOC) sur l’innovation publique.

Je trouve aussi très intéressante l’intégration par le CG du Val d’Oise de la notion d' »excellence opérationnelle », l’ESSEC propose d’ailleurs un MOOC sur le sujet !

L’excellence opérationnelle est une expression qui désigne l’exécution de la stratégie d’entreprise lorsque celle-ci est plus cohérente et fiable que la concurrence.

L’excellence opérationnelle se met en évidence par elle-même grâce aux résultats. Lorsque deux sociétés appliquent la même stratégie, la société qui met en œuvre l’excellence opérationnelle diminuera ses risques opérationnels, aura des coûts d’exploitation moins élevés et ses revenus seront supérieurs à ceux de ses concurrents , créant de la valeur pour les clients et les actionnaires. Cette expression pourrait également être interprétée comme de l’ «excellence d’exécution».

L’excellence opérationnelle se retrouve dans certaines méthodes de management ou démarches tels que : Le modèle EFQM, la mise en place de la qualité totale, le lean, le six sigma,… et plus généralement toutes les démarches qualité globale qui visent l’efficience en impliquant les équipes et les autres parties prenantes dans le résultat.