Quel modèle pour une ville vraiment vivante ?

Avec le lancement de la 16e session du concours d’architecture et d’urbanisme EUROPAN consacrée aux villes vivantes s’ouvre une période féconde pour transformer les relations que les villes entretiennent avec le vivant. Il s’agit de passer d’une logique d’imitation, voire de prédation, à une logique de régénération. L’objectif ?

les processus de réintégration de la nature en ville ne sauraient suffire. Il s’agit bien davantage de bâtir les villes par la nature et avec le vivant, afin de fabriquer des bio-architectures et des biomatériaux à partir d’organismes biologiques, de créer des infrastructures bioluminescentes à partir d’organismes vivants, de développer des architectures fondées sur des principes d’autogénération de la matière. https://ino.to/AOKl1T1

Creative Commons License
Except where otherwise noted, Symbioses Citoyennes by Silvère Mercier is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.