Il y a une vie après les friches

Urbanisme Chaque année, 20 000 à 30 000 hectares d’espaces naturels ou agricoles disparaissent en France. C’est la superficie de la ville de Marseille. ” Notre objectif est clair : diviser par deux le rythme de l’artificialisation nette des sols, d’ici à la fin de la décennie, a indiqué Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, le 22 octobre .

“ Toute friche peut avoir un projet d’usage, qu’elle rencontre ou non le marché ” https://www.lagazettedescommunes.com/720917/il-y-a-une-vie-apres-les-friches/?abo=1

Creative Commons License
Except where otherwise noted, Symbioses Citoyennes by Silvère Mercier is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.